Fabricant de salaisons et charcuteries
Pour les professionnels de l’alimentation
Tél. : 04 50 60 31 47I
Vous êtes ici :

A la pointe de la tradition depuis 1932

 

Depuis de nombreuses décénnies, le nom «BAUD» est associé au monde de la viande dans le bassin Annécien.

Joseph BAUD ouvre en 1928 à la boucherie rue Carnot à Annecy, puis son frère Fernand BAUD, marchand de bestiaux, ouvrira ensuite la sienne à Villaz en 1932.
En 1958, c'est à Thorens-Glières que Fernand ouvre alors sa deuxième boucherie avec son fils ainé Robert.
Ce commerce est toujours en actvité à ce jour, tenu par la troisième génération des "BAUD", François Xavier.

Dès 1965, Gérard BAUD un autre des quinze enfants de Fernand et Marthe, ouvre la « Société Annécienne du Porc » et rapidement deux de ses frères le rejoignent dans l’aventure, Daniel et Francis.

Ils fournissent de nombreux bouchers-charcutiers d’Annecy et des environs en découpe de viande de porc fraîche, jambons cuits et salaisons fumées.
La fabrication de jambons fumés au genièvre est une spécialité de la maison, héritage du savoir-faire de Fernand.

Elle continue alors à se faire de manière traditionnelle avec l’utilisation du fumoir de la boucherie de Villaz, et le séchage au chateau de Disonche des cousins « Tardivel ».

En 1990, Daniel Baud, le plus jeune des frères, construit des nouveaux locaux à Villaz et crée les « Salaisons Artisanales de Savoie».
Il se spécialise dans la fabrication de jambon fumé, noix de jambon, lard paysan... mais aussi dans la charcuterie traditionnelle, comme par exemple les "diots" spécialité locale reconnue.

Depuis le début, son fils Maxence travaille également à ses côtés, en plus de ses études et d’une première vie professionnelle dans le secteur du génie civil.

En 1998 il s’implique longuement dans une démarche pour l’obtention d’un agrément pour l’export vers les USA qui finira en 2004 par la présence sur le salon du Fancy Food Show de San Francisco avec la société Marky’s caviar.

Hélas un embargo total sur les produits carnés Français est décidé un mois plus tard.. fin de l’aventure.

 

 

 

En 2002, Maxence effectue un virage dans sa carrière professionnelle et décide de reprendre la société après s’être formé pendant une année à la gestion d'entreprise.

En 2004 il succède à son père, qui reste présent dans l’entreprise, aujourd’hui encore.

La société effectue un premier agrandissement en 2008 et double sa surface pour atteindre 600m2.

De nouveaux travaux sont engagés en 2014 avec rénovation complète de la partie originale des ateliers et agrandissements des locaux portant la surface totale à 1000m2.

Les compétences s’élargissent : élaboration par Maxence de nouvelles recettes de salaisons et charcuteries avec noms "déposés", élargissement des activités, avec notamment une prestation de prétranchage sur mesure, et un service de boucherie traditionnelle, pour les restaurateurs..